Copyright 2016 Mikado Themes
Welcome to our our website

Back
Quanteos V2020 > LMNP-LMP  > LMNP : Quel régime d’imposition choisir ? Faut-il opter pour le régime réel ou le régime des Micro-BIC ?

LMNP : Quel régime d’imposition choisir ? Faut-il opter pour le régime réel ou le régime des Micro-BIC ?

LMNP : Quel régime d’imposition choisir ?  Faut-il opter pour le régime réel ou le régime des Micro-BIC ?

Comment choisir entre le régime réel et le régime micro-Bic lorsque l’on est loueur en meublé non professionnel (LMNP) ?
En tant que loueur en meublé non professionnel, vous avez le choix de déclarer vos revenus au régime réel ou au régime micro-BIC si les recettes annuelles ne dépassent pas 70 000€.

Le régime Micro-Bic pour les LMNP

Pour relever du régime micro-BIC, les loyers annuels de l’activité de LMNP ne doivent pas excéder 70 000€. Si vous loyers sont supérieurs à ce plafond, vous devez déclarer obligatoirement vos revenus au régime réel.
Le régime micro-BIC permet de bénéficier d’un abattement de 50% sur vos revenus (71% s’il s’agit d’un meublé de tourisme). Cet abattement représentant la totalité de vos charges, il n’est donc pas possible de déduire les charges engagées pour l’exercice de votre activité.
Le revenu imposable dans la catégorie des BIC est donc égal aux loyers perçus diminués de l’abattement.

Le régime réel simplifié pour les LMNP

Possible quel que soit le chiffre d’affaires, il permet de déduire les charges d’exploitation et financières liées à l’activité (entretien, intérêt d’emprunt, assurance, charges de copropriété, taxe foncière,…) et permet également de déduire les amortissements des locaux, du mobilier, et des divers travaux.
De plus, si vous adhérez à un centre de gestion agréé (CGA), vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt pour frais de comptabilité correspondant au 2/3 des honoraires comptables et de la cotisation du CGA dans la limite de 915€ par an.
Ce régime permet également d’imputer sur le revenu global, les déficits éventuels, sans limitation de montant.

Voici un exemple simplifié

Régime Micro-BIC

Régime réel simplifié

Loyer

15 000

15 000

Entretien

500

Assurance

250

Honoraires + cotisations CGA

940

Taxe foncières

2 000

CFE

500

Intérêts d’emprunt

2 200

Frais de notaire

10 000

Frais de négociation (agence immobilière)

5 000

Amortissement

5 000

Résultat comptable

  • 11 390

Abattement 50%

7 500

Revenu imposable

7500

0

Le déficit en régime réel LMNP est reportable sur les bénéfices des années suivantes.

Le régime réel apparaît souvent le plus avantageux, mais une simulation est préférable avant de d’opter pour l’un de ces régimes.

Vous avez le statut de loueur en meublé non professionnel mais vous ne savez pas quel régime d’imposition est le plus adapté à votre situation ? Demandez-nous conseil ! Quanteos met à votre disposition son expertise pour vous aider à trouver la solution !

Aucun commentaire

Désolé, les commentaires ne sont pas possibles pour le moment